1/6
logo article ou rubrique
Circulation : les péages urbains bientôt autorisés ?

Allez encore une !
Après les ZRC, les ZFE, pourquoi pas le péage urbain ?
Bon ce n’est pas encore fait, mais ils y pense ! Et çà ! C’est déjà de trop !

Avec tout l’arsenal existant pour diminuer la pollution, c’est encore le coté répressif et financier qui a les faveurs de nos édiles !

  • ZRC/ZFE, vous avez un véhicule ancien, vous êtes interdit !
  • Péage urbain, vous avez la chance d’avoir un véhicule encore admis( pour l’instant), on envisage de vous faire payer pour circuler !

Après l’immobilier et les loyers exorbitants, qui ont exilé les gens modestes à l’extérieur des grandes villes, ce qui explique le besoin de véhicules pour revenir travailler, voila maintenant qu’ils envisagent le moyen de leur interdire l’entrée, en les pénalisant financièrement.
A part cela ce ne sont pas les gens modestes qui sont ciblés

2/6
ZRC étendu à l’intérieur de l’A86

En juillet 2019, l’obligation de la vignette Crit’Air pourrait franchir le périphérique pour arriver jusqu’aux limites de l’A86. C’est ce qu’a confirmé Patrick Ollier, président de la Métropole du Grand Paris (MGP) et maire de Rueil-Malmaison (92).
En fait l’objectif est de ne plus permettre au véhicule avec vignette Crit’Air 5 de rentrer dans la zone délimité par l’A86 !
Puis, le système serait progressivement durçi, avec chaque année, un nouvel échelon. Et ainsi arriver en 2024, à la fin du diesel sur les routes de la métropole. Puis en 2030, à la fin des véhicules thermiques. C’est à dire que seuls les Crit’Air 1 seraient autorisés à rouler.

Voir l’article du Parisien sur le sujet

3/6
Radar de chantier prévu sur Viaduc A15


Selon la direction des routes d’Ile-de-France en charge des travaux de remise en état, une 3e voie doit être rouverte en décembre avec une vitesse limitée à 70 km/h.
Attention elle sera contrôlée par un radar de chantier.

Ce radar, dixit la direction des routes d’Ile-de-France, est mis en place pour le bien de tous et surtout pour protéger les ouvriers qui devrons en journée travailler sous le tablier, la limitation à 70km/h serait la vitesse permettant d’éviter les vibrations du tablier.
Il devrait disparaître à la fin des travaux prévue en mars 2019.

4/6
Adhésion de fin d’année

Bonjour,
Afin d’améliorer les conditions de la pratique de la moto, d’être informé régulièrement sur les mesures qui visent nos machines et leurs conducteurs, de lutter contre les normes abusives, tu peux adhérer à la FFMC et participer à son action !

Pour te permettre de le faire avant la fin de l’année, tu trouvera plus bas un bulletin d’adhésion pour la fin 2018 et l’année 2019.

Bulletin d’adhésion 2018-2019
5/6
logo article ou rubrique
NE LÂCHONS RIEN !

Ce décret « 80 » n’est pas une mesure de sécurité routière. Il est promulgué ? La FFMC en a déjà fait sauter par le passé. Les Assises du mouvement FFMC se sont prononcées en faveur d’une continuité des actions car pour les militants, bien conscients que ce décret a été le fer de lance de la mobilisation, c’est avant tout l’ensemble de la politique de sécurité routière qui est à dénoncer. Nous ne devons rien lâcher.

Grâce à l’exceptionnelle mobilisation de ses antennes (plus de 300 manifs depuis janvier !), au lobbying parlementaire mis en place, à l’information au plus grand nombre, la FFMC a gagné en crédibilité et en reconnaissance de son expertise auprès des pouvoirs publics et élus ainsi que de tous les motards et usagers de la route en général.

Cette cohésion, cette unité est une force que nous avons gagnée avec ce combat. C’est aussi ce qui nous a permis de convaincre de nombreux sénateurs, de nombreux députés, et permis de pousser de nombreux élus locaux à ouvertement prendre le sujet de la sécurité routière à bras le corps en s’interrogeant sur ses véritables enjeux, contrairement aux orientations prises par le Gouvernement.

Utilisons cette synergie et cette prise de conscience de nos élus et démontrons plus encore notre capacité de proposer des alternatives, démontrer ce qui fonctionne en partageant nos expériences sur les sujets de formation et de meilleure prise en compte des infrastructures routières.

Par nos actions de terrain nous démontrons que nous comptons parmi les experts à solliciter. Après tout, nous sommes aussi en capacité de proposer des décrets :
« A compter du 1er janvier 2019, afin de réduire le nombre de morts par accidents domestiques (environ 20 000 par an), le port d’un casque sera obligatoire dans les douches ne disposant pas de poignées murales et celui du gilet de sauvetage dans les baignoires excédant une profondeur de 20 cm. »

Vous trouvez cela absurde ? C’est pourtant dans l’esprit des dernières mesures de SR.

De son côté, la FFMC a décidé d’agir et de proposer une véritable proposition de loi allant réellement dans le sens d’une volonté de réduire la mortalité routière. Nous y travaillons activement, et ladite proposition de loi risque fort d’en surprendre « quelques-uns » quand ils en prendront connaissance !

Notre mobilisation a démontré que nous étions une fédération unie, capable d’emporter l’adhésion d’élus mais aussi d’autres organismes et associations d’usagers de la route à nos arguments. Démontrons-le encore en continuant avec des actions concrètes et déterminantes sur l’évolution de la prise en compte de notre spécificité d’usagers de la route.

6/6
La FFMC c’est toi !

Gueuler sur les réseaux sociaux ne suffit pas, je dirais même ne sert à rien, malheureusement nos édiles s’en moque comme leur première chaussette, seules les actions ont du poids.
Ils ne prennent en compte que le pouvoir de nuisance que peut avoir une association ou une fédération.
Ce pouvoir de nuisance est défini par les actions que l’on est en capacité de mener.
Pour cela il faut avoir des moyens, financiers et humains que seul un nombre d’adhérents important peut nous donner.
Alors, si tu pense qu’il y en a marre de ces décisions arbitraires :

  • ZRC, ou un véhicule ancien même s’il consomme moins qu’un véhicule moderne ne peut plus rouler en semaine, dans ces agglomérations qui ont mis en place cette ségrégation par l’argent.
  • Stationnement, alors que nous avions des accords tacites pour nous garer sur les trottoirs, sans gêner la circulation des piétons, c’est remis en question et maintenant verbalisé.
  • La mise en place de stationnement payant pour les 2 et 3 roues motorisés dans certaines agglomérations, qui ferons taches d’huile si nous n’y mettons pas un terme rapidement.
  • Les dernières directives du CISR, dont le fameux 80 km/h étayé sur aucune étude sérieuse.
  • Les gants, qui devient un moyen pour emmerder, les motards portant déjà des gants de moto, mais pas au nouvelles normes.

Et j’en passe et des meilleures !
Alors si tu pense comme nous que cela vaut le coup de se battre, rejoins-nous !

Plus nombreux, plus forts !
Si tu te bat tu peux perdre, si tu ne te bat pas tu as déjà perdu !

Si tu veux avoir des informations complémentaires lis cette page


Chez Jean Pierre BRION
108 rue du général Leclerc
95130 FRANCONVILLE
Téléphone portable 06.65.32.79.55
Cliquer pour envoyer un email à l’antenne
Liste des membres du bureau :Sébastien GUILLABERT ; Philippe LE DAMANY ; André GOMEZ ; Philippe OLLIVON ; Marc DURCHON

Réunion plénière : le 3ème mercredi des mois impairs à 20h30 à la maison des associations 2 rue du Maréchal Foch 95130 Franconville

DELEGATION BENEVOLE AMDM : L’ISLE-ADAM (nomade)
Téléphone portable 06.08.76.55.06
Permanence : sur RDV, en dehors de la gestion de contrat d’assurance

AFDM LOCALE : AFDM Île-de-France
Adresse : 28 Rue de Lyon
75012 PARIS 12
Cliquer pour envoyer un email
Cliquer pour aller sur le site de l’AFDM IDF


Le programme Éducation Routière de la Jeunesse (ERJ) développé par la Fédération Française des Motards en Colère (FFMC) a pour objectif d’intervenir en milieu scolaire ou en centres d’apprentissage pour sensibiliser les adolescents à l’éducation routière par le biais du deux-roues motorisés (2RM). Elle s’adresse notamment aux jeunes concernés par l’acquisition du Brevet de Sécurité Routière (BSR) et elle est complémentaire du programme à l’Attestation Scolaire de Sécurité Routière (ASSR).

Les interventions sont animées par des motards de la FFMC ayant reçu une formation pédagogique spécifique élaborée par des pédagogues et des professionnels de l’éducation routière. Venus en moto et équipés « en motards », ils partagent et transmettent une expérience. Porteurs des valeurs universelles de liberté, d’égalité, de fraternité et de solidarité, ils proposent une approche éducative complémentaire à l’action des enseignants. Les intervenants de la FFMC sont bénévoles.

Menée par au moins deux animateurs, l’intervention nécessite une à deux heures par classe. Elle se déroule sous forme d’échanges, d’écoute et en s’appuyant sur les méthodes participatives de la pédagogie par l’exemple.

Les thèmes autour desquels s’articule l’intervention sont les suivants :

  • Le respect des règles, sur la base du « bon sens » et de la vie en société.
  • La prise en compte des autres usagers et l’attention portée aux plus vulnérables
  • Les équipements de sécurité des conducteurs de 2RM
  • La réglementation portant sur les 2RM que les jeunes peuvent être amenés à conduire
  • La responsabilité civile et pénale en cas d’accident de circulation
  • L’information sur les formations (ASSR, BSR) et les différentes catégories de permis
  • L’incidence des psychotropes (stupéfiants, alcool)

L’intervention est gratuite pour l’établissement scolaire et les élèves, ce qui n’exclut pas l’utilisation de budgets éventuellement disponibles (Éducation Nationale, collectivités territoriales, plans départementaux à la Sécurité routière) versés au titre de divers défraiements associés à la mise en œuvre des interventions (matériels pédagogique, frais de déplacement).

Depuis sa création en 1980, la FFMC développe et pérennise des actions de prévention en Sécurité routière en direction des jeunes, qu’ils soient jeunes enfants avec la FFMC-Loisirs (agrément national Jeunesse et Éducation Populaire) ou en direction des jeunes scolarisés ou en apprentissage, notamment par des interventions en milieu scolaire.

La mise en œuvre du projet ERJ de la FFMC revêt une dimension nationale.

Le 10 juin 2010, ce programme a reçu l’agrément de l’Éducation nationale.

Le 23 février 2016, renouvellement de l’agrément de l’Éducation nationale.

Lettre d’information

Recevoir La lettre d’Information

Si vous souhaitez recevoir notre lettre d’information
Saisissez votre adresse mail ci-dessous et cliquez sur le bouton !

Bientôt

21
novembre
2018
horaire 20h30 - 23h00

  + 16 janvier 2019
  + 20 mars 2019
  + 15 mai 2019
  + 26 juin 2019

Nos photos

IMG 20170128 160904
IMG 20170128 160925
IMG 20170128 161221
IMG 20170128 165551
IMG 20170128 160919
IMG 20170128 172150

Agenda
► voir en pleine page



pucePlan du site puceContact puceMentions légales puceEspace rédacteurs puce RSS

2014-2018 © FFMC Val d’Oise - Tous droits réservés
Haut de page

Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.1.25