1/5
Actions le weekend du 30 juin & 1er juillet

Bonjour à tous,

Alors que le gouvernement va dépenser (notre !) de l’argent pour communiquer sur les bienfaits des 18 mesures ...dont le 80km/h, la FFMC se battra jusqu’au bout et même peut être encore après !
Par exemple, sur la carte du professeur GOT ( à l’origine de ces mesures !) les routes dangereuses du 95 sont toutes dépourvues des fameux radars sauveurs de vies ! On nous aurait menti !!!!

Nous vous proposons un weekend d’actions et nous (vous !) aurons besoin de tous :

Des actions sur PARIS le samedi 30/06 avec certaines antennes de province.
Afin de les accueillir, les antennes IDF vont organiser un accueil au circuit CAROLE le vendredi 29/06 soir ainsi que le samedi 30/06 soir. Ils cherchent des bénévoles pour aider,si vous voulez participer, merci de vous signaler en amont afin de régler au mieux l’organisation.

Des actions sur l’antenne du 76 le dimanche 01/07 (avec quelques travaux pratiques !)

Des départs groupés seront organisés depuis le 95 pour ces événements.

POUR UNE REELLE POLITIQUE DE SECURITE ROUTIERE ! MOBILISONS NOUS !

Seb pour la FFMC 95

2/5
La lettre d’information de la FFMC nationale

Quand incompétence rime avec intransigeance !

Le Premier ministre reste campé sur ses positions indéfendables concernant le CISR. Pourtant, son argumentaire est - en partie – incontournable : il est insupportable de laisser des gens mourir sur les routes sans rien faire. Ça, c’est clair. Et c’est même ce que nous défendons depuis bientôt 40 ans et nous ne restons pas sans rien faire, avec nos actions de formation, notre participation aux travaux du CNSR, nos opérations Motard d’un jour, notre participation aux « Recommandations pour la prise en compte des deux-roues motorisés » (Cerema). Une foule d’actions en faveur d’une meilleure sécurité donc d’un nombre inférieur d’accidents et par là-même de victimes. Ce qui est beaucoup moins clair est le lien entre la volonté affichée de « sauver des vies » et l’abaissement de la limitation de vitesse. Ce discours est basé sur une évidence : moins on va vite, moins les conséquences d’un accident seront graves, mais est-ce que ça empêche l’accident de se produire ?

L’enjeu de la Sécurité routière ne devrait pas être de diminuer les conséquences des accidents, mais bien de lutter contre leurs causes pour éviter qu’ils surviennent ! Parmi les causes des accidents figure bien la vitesse, mais pas en donnée brute, c’est une vitesse inadaptée aux circonstances qui crée le danger ! Comment déterminer une vitesse inadaptée ? Avec un radar ? De la vidéosurveillance ? Eh non, ça ne peut se faire qu’avec un cerveau humain qui fonctionne bien et dans lequel on a mis des informations telles que le respect d’autrui, la prise en compte des autres usagers. Mais ça, ce n’est pas possible avec des radars automatiques, des moyens humains de contrôle de plus en plus faibles. Tout comme il n’est pas possible d’entretenir correctement les routes si le budget des radars n’est majoritairement consacré… qu’aux radars ! Et ne parlons pas du cynisme qui consiste à implicitement reconnaître qu’il y a trop de victimes de la route donc qu’il faut leur consacrer un budget issu des amendes. C’est juste indécent parce ce qu’il faut vraiment, c’est éviter que ces victimes ne se retrouvent à l’hôpital, et donc travailler à une vraie politique de sécurité routière.

Ce ne sont pourtant pas les propositions qui manquent ! Donc pour bien ré-expliquer à notre Premier ministre en quoi il fait fausse route, nous allons continuer de manifester, d’alerter les élus, députés, sénateurs, maires, préfets sur cette erreur politique qui consiste à toujours plus réprimer, sanctionner, et de ce fait éloigner des vrais enjeux de la sécurité routière les usagers excédés.

3/5
La FFMC c’est toi !

Gueuler sur les réseaux sociaux ne suffit pas, je dirais même ne sert à rien, malheureusement nos édiles s’en moque comme leur première chaussette, seules les actions ont du poids.
Ils ne prennent en compte que le pouvoir de nuisance que peut avoir une association ou une fédération.
Ce pouvoir de nuisance est défini par les actions que l’on est en capacité de mener.
Pour cela il faut avoir des moyens, financiers et humains que seul un nombre d’adhérents important peut nous donner.
Alors, si tu pense qu’il y en a marre de ces décisions arbitraires :

  • ZRC, ou un véhicule ancien même s’il consomme moins qu’un véhicule moderne ne peut plus rouler en semaine, dans ces agglomérations qui ont mis en place cette ségrégation par l’argent.
  • Stationnement, alors que nous avions des accords tacites pour nous garer sur les trottoirs, sans gêner la circulation des piétons, c’est remis en question et maintenant verbalisé.
  • La mise en place de stationnement payant pour les 2 et 3 roues motorisés dans certaines agglomérations, qui ferons taches d’huile si nous n’y mettons pas un terme rapidement.
  • Les dernières directives du CISR, dont le fameux 80 km/h étayé sur aucune étude sérieuse.
  • Les gants, qui devient un moyen pour emmerder, les motards portant déjà des gants de moto, mais pas au nouvelles normes.

Et j’en passe et des meilleures !
Alors si tu pense comme nous que cela vaut le coup de se battre, rejoins-nous !

Plus nombreux, plus forts !
Si tu te bat tu peux perdre, si tu ne te bat pas tu as déjà perdu !

Si tu veux avoir des informations complémentaires lis cette page

4/5
Stationnement, halte au racket

5/5
Expérimentation 80 km/h, la grande Farce

Auto plus à sorti un article intéressant sur l’expérimentation du 80km/h.
Voici un petit résumé de l’article que vous pouvez lire en totalité, pour cela cliquez sur le lien ci-dessus ou ci-dessous.
Les points essentiels,

  • bidouille des chiffres pour mettre en place l’expérience, exemple RN57 :
    • 119 accidents, énorme, oui mais sur 10 ans ! (On a l’habitude dans le 95, rappelez vous les "49 morts sur le Val d’Oise" affiché sur la A15, ils avaient juste oublié d’écrire que ce chiffre était sur 5 ans)
    • 29 accidents sur la zone concernée, 11 décès, 43 blessés !
    • Constat de police 45% des chauffeurs tués était sous l’emprise de la l’alcool ou de la drogue ! La vitesse impliquée, que dans 28% des cas !
  • Amélioration de l’infrastructure routière !
    • les routes en "gruyère" se transformaient en magnifiques "billards",
    • les ronds-points sortaient de terre,
    • les voies s’élargissaient de 6 à 7 mètres,
    • les accotements se stabilisaient...
      Preuve en est ces quelque 16 millions de crédits affectés aux travaux d’amélioration de la RN151.

On comprend maintenant pourquoi l’Ami Barbe ne voulait pas sortit ce rapport !
Du foutage de gueule !
Petite question, combien nous a coûté cette expérimentation et ce rapport Bidons ?

L’article d’Auto Plus cliquez ICI pour l’ouvrir


Chez Jean Pierre BRION
108 rue du général Leclerc
95130 FRANCONVILLE
Téléphone portable 06.65.32.79.55
Cliquer pour envoyer un email à l’antenne
Liste des membres du bureau :Sébastien GUILLABERT ; Philippe LE DAMANY ; André GOMEZ ; Philippe OLLIVON ; Marc DURCHON

Réunion plénière : le 3ème mercredi des mois impairs à 20h30 à la maison des associations 2 rue du Maréchal Foch 95130 Franconville

DELEGATION BENEVOLE AMDM : L’ISLE-ADAM (nomade)
Téléphone portable 06.08.76.55.06
Permanence : sur RDV, en dehors de la gestion de contrat d’assurance

AFDM LOCALE : AFDM Île-de-France
Adresse : 28 Rue de Lyon
75012 PARIS 12
Cliquer pour envoyer un email
Cliquer pour aller sur le site de l’AFDM IDF


Le programme Éducation Routière de la Jeunesse (ERJ) développé par la Fédération Française des Motards en Colère (FFMC) a pour objectif d’intervenir en milieu scolaire ou en centres d’apprentissage pour sensibiliser les adolescents à l’éducation routière par le biais du deux-roues motorisés (2RM). Elle s’adresse notamment aux jeunes concernés par l’acquisition du Brevet de Sécurité Routière (BSR) et elle est complémentaire du programme à l’Attestation Scolaire de Sécurité Routière (ASSR).

Les interventions sont animées par des motards de la FFMC ayant reçu une formation pédagogique spécifique élaborée par des pédagogues et des professionnels de l’éducation routière. Venus en moto et équipés « en motards », ils partagent et transmettent une expérience. Porteurs des valeurs universelles de liberté, d’égalité, de fraternité et de solidarité, ils proposent une approche éducative complémentaire à l’action des enseignants. Les intervenants de la FFMC sont bénévoles.

Menée par au moins deux animateurs, l’intervention nécessite une à deux heures par classe. Elle se déroule sous forme d’échanges, d’écoute et en s’appuyant sur les méthodes participatives de la pédagogie par l’exemple.

Les thèmes autour desquels s’articule l’intervention sont les suivants :

  • Le respect des règles, sur la base du « bon sens » et de la vie en société.
  • La prise en compte des autres usagers et l’attention portée aux plus vulnérables
  • Les équipements de sécurité des conducteurs de 2RM
  • La réglementation portant sur les 2RM que les jeunes peuvent être amenés à conduire
  • La responsabilité civile et pénale en cas d’accident de circulation
  • L’information sur les formations (ASSR, BSR) et les différentes catégories de permis
  • L’incidence des psychotropes (stupéfiants, alcool)

L’intervention est gratuite pour l’établissement scolaire et les élèves, ce qui n’exclut pas l’utilisation de budgets éventuellement disponibles (Éducation Nationale, collectivités territoriales, plans départementaux à la Sécurité routière) versés au titre de divers défraiements associés à la mise en œuvre des interventions (matériels pédagogique, frais de déplacement).

Depuis sa création en 1980, la FFMC développe et pérennise des actions de prévention en Sécurité routière en direction des jeunes, qu’ils soient jeunes enfants avec la FFMC-Loisirs (agrément national Jeunesse et Éducation Populaire) ou en direction des jeunes scolarisés ou en apprentissage, notamment par des interventions en milieu scolaire.

La mise en œuvre du projet ERJ de la FFMC revêt une dimension nationale.

Le 10 juin 2010, ce programme a reçu l’agrément de l’Éducation nationale.

Le 23 février 2016, renouvellement de l’agrément de l’Éducation nationale.

Lettre d’information

Recevoir La lettre d’Information

Si vous souhaitez recevoir notre lettre d’information
Saisissez votre adresse mail ci-dessous et cliquez sur le bouton !

Bientôt

30
juin
2018
horaire du samedi 30 juin 2018
au dimanche 1er juillet 2018

25
août
2018
lieu95810 Vallangoujard
horaire du samedi 25 août 2018 à partir de 12h00
au dimanche 26 août 2018 jusqu'à 13h00

19
septembre
2018
lieu2 rue du Maréchal Foch
95130 Franconville
horaire 20h30 - 22h30

21
novembre
2018
lieu2 rue du Maréchal Foch
95130 Franconville
horaire 20h30 - 22h30

Nos photos

IMG 20170128 160919
IMG 20170128 160904
IMG 20170128 165144
IMG 20170128 165551
IMG 20170128 172150
IMG 20170128 161221

Agenda
► voir en pleine page

pucePlan du site puceContact puceMentions légales puceEspace rédacteurs puce

RSS

FFMC Editions de la FFMC Assurance Mutuelle des Motards Association pour la formation des motards FFMC Loisirs Commission Stop Vol Commission Juridique Commission ERJ2RM - Education Routière Jeunesse Fédération Européenne des Associations Motocyclistes
2014-2018 © FFMC Val d’Oise - Tous droits réservés
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL-V3
Version : 4.0.98