2018 Sur la route du Mans
Article mis en ligne le 22 mai 2018

par André
logo imprimer

Vitesse et sécurité

Nous avons pris la route dans le froid du petit matin. Direction Le Mans pour une grand-messe de la vitesse. Un événement où nous ne risquions pas de rencontrer les prêtres de la sécurité routière. Ils devraient pourtant y venir pour comprendre que les débordements d’énergie cinétique ne sont pas incompatibles avec des mesures sécuritaires. S’il est un sport mécanique qui met en priorité la protection et l’intégrité de ses participants c’est bien les Grands Prix moto. Les structures d’évolution comme les équipements des pilotes sont ici pensés pour préserver acteurs et spectateurs. Le tout établi dans la concertation et non par des mesures autoritaires. Une démarche dont les décideurs gouvernementaux feraient bien de s’inspirer. Mais évidemment, cela nécessite une réflexion partagée et des investissements conséquents. Réalité qui doit faire peur à nos dirigeants. Lesquels préfèrent imposer des directives à l’emporte-pièce. Sous couvert de statistiques peu fiables. C’est facile et pas fatiguant. Donc aucun doute, ce matin-là, le frimas était là. Pas vraiment encourageant pour une virée à bécane. Mais voilà… Il y avait dans notre mise en selle pour assister à des courses de motos, un pied de nez à la bêtise des intégristes de la sécurité routière. Alors on a mis le casque et, la fleur au guidon, nous nous sommes élancés vers Le Mans pour le spectacle et aussi pour mettre le feu à la connerie du discours gouvernemental sur la vitesse.

Une fois de plus, il convenait de prouver au professeur Claude Got, penseur doctrinaire de la vie sans risque et sans charme, que ses discours n’avaient aucune prise sur notre liberté. Libre ne veut pas dire irresponsable comme semble le penser cet adepte de l’existence grise. Qui est-il pour nous dicter notre conduite de façon si sournoise ? A croire que sans le respect de ses dictats point de salut pour nous. Eh bien non ! Sachez, professeur que vous n’avez pas le monopole de l’intelligence. Contrairement à vous qui vous considérez comme un être supérieur, nous savons ce qu’est une communauté humaine et comment nous comporter en son sein.

Nous sommes allés au Mans par les petites routes rurales, celles visées par la nouvelle limitation à 80 km/h, et nous avons adapté notre vitesse au profil de la route et à son environnement. Sur l’itinéraire choisi, même les 90 km/h encore autorisés étaient difficilement atteignables. Nous avons roulé en deçà sans que l’on nous y oblige. Et avec plaisir.

Dom


Bientôt

21
octobre
2018

21
novembre
2018
horaire 20h30 - 23h00

  + 16 janvier 2019
  + 20 mars 2019
  + 15 mai 2019
  + 26 juin 2019

Galerie

Agenda
► voir en pleine page



pucePlan du site puceContact puceMentions légales puceEspace rédacteurs puce RSS

2014-2018 © FFMC Val d’Oise - Tous droits réservés
Haut de page

FFMC Editions FFMC MotoMag AMDM AFDM Loisir Stop-Vol Juridique ERJ FEMA
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.1.15